Accueil / Mode de Vie / Blabla / La tour de Castegnate – héritage familial

La tour de Castegnate – héritage familial

Je vais vous parler d’une partie de mon héritage familial plus précisément de la « Torre di Castegnate » autrement dit la tour de Castegnate construite par ma famille au XIème siècle à Terno d’Isola.

Les GAMBIRASIO sont originaires de Terno d’Isola, partie de Castegnate, près de Bergame, où cette famille possédait maisons et terres, et sont connus notamment pour avoir fait construire la Torre Castegnate à la fin du XIème siècle (donjon carré d’habitation défensive) et l’avoir habitée à la période médiévale. Cette tour est, aujourd’hui, l’un des sites touristiques de cette cité.

L’imposante tour quadrilatère mesure cinq mètres par sept et douze mètres de hauteur, avec une grande structure à base de roches extrait des carrières de Bergame. Naturellement dure, ces pierres taillés résistent aux altérations du temps, imperméables et très résistantes au gel. Cette tour grandiose et remarquable, qui se dresse majestueusement à cinq étages est d’un grand intérêt historique et architectural, a été reconstruite entre les XIe et XIIe siècles par la riche famille Gambirasio.


A la fin du XIVe siècle, le temps des factions Guelfs et Gibelins, il a fallu plus d’un millier de Guelfs de « Valle San Martino » pour assiéger Castegnate et brûler toutes les maisons et les propriétés des Gambirasio, étant considéré comme les partisans du Saint Empire romain germanique.

Entre les XIVe et XVe siècles, Muto GAMBIRASIO DI CASTEGNATE conduisait les sanglantes expéditions militaires dans les terres appartenant aux membres du parti Guelfs.. Un autre Gambirasio, un partisan des Gibelins Suardi, a été assassiné en 1396 à Villa d’Adda.

Pendant les siècles de l’annexion de la Province de Bergame à la Sérénissime République de Venise, la famille GAMBIRASIO occupa des charges officielles comme celles de conseillers, maires, notaires, camerlingues (trésoriers du Trésor Public) et, aux XVIème et XVIIème siècles, fut élevée à la charge de chancelier du Tribunal d’Isola. Durant ces siècles, elle comptait parmi les plus puissantes et les plus riches familles de la Province.

A titre d’exemple, un tableau « La Vierge en gloire à l’Enfant et ses commanditaires » offert par les époux GAMBIRASIO de Terno d’Isola en ex-voto à la suite de l’incendie de leur maison survenu entre la fin du XVIIème siècle et le début du XVIIIème siècle. Tableau actuellement suspendu en haut et à gauche du balcon des grandes orgues de l’église San Vittore di Terno d’Isola.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À Propos de Petit Pouyo

Maître incontesté de ce blog.

Peut vous intéresser

Non je ne suis pas mort !

Un court billet pour vous annoncer que je ne suis pas mort et que je …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *