Accueil / Geekeries / Web / LDLC ou la déception d’une première commande

LDLC ou la déception d’une première commande

Ayant mon PC fixe que j’utilisais fidèlement depuis presque dix ans qui m’a lâché il y a quelques semaines, je me suis orienté vers une machine robuste pour le traitement de texte, le multimédia et les jeux vidéos. C’est chez LDLC que s’est tourné mon regard et malheureusement ma première commande fut une déception totale….

La recherche, le choix.

N’étant pas un expert en informatique j’ai tout d’abord rechercher ma nouvelle machine en boutique (Darty, Fnac et j’en passe des meilleurs…) mais je n’étais pas trop convaincu des spécs’ rapport qualité/prix. Plusieurs amis parmi de gros gamers et de jeunes étudiants en informatique mon conseiller de me prendre un PC sur mesure, avec des pièces voulues selon mes critères et surtout avoir un très bonne machine pour un petit budget (900€) par rapport à ce que je peux trouver en magasin.

Ok, très bien, je me suis donc lancer.. après un petit coup d’œil chez divers sites internet c’est chez LDLC.com que mon regard s’est finalement posé.

Pourquoi ?

Tout simplement par rapport aux nombreux avis positifs mais aussi négatifs de clients qui ont rencontrés quelques soucis mais qui ont vite été résolus par le SAV. Le site internet en lui même est assez bien fait, simple d’utilisation, intuitif et sans souligner la réactivité du CM sur Twitter !

Après des heures à surfer sur leur site j’ai eu u énorme coup de cœur pour le PC10 Nextreme, un ordinateur agréable à regarder et surtout avec des caractéristiques prometteuses pour 869.90€.

En deux temps trois mouvements la bestiole est commandée, je choisi la livraison à domicile par la poste. Un délai de 5 jours d’attentes pour le montage de la machine puis 48H pour l’expédition/réception de mon nouveau bébé qui est finalement arrivé via Chronopost, de ce côté la je donne un 10/10 à LDLC !

20150829_141526 20150829_151520-2

L’installation, début de tout mes soucis.

À réception du colis je m’empresse de le déballer, la je retrouve une note coller sur le boitier me signalant de bien retirer les protections présentes à l’intérieur de la tour pour éviter tout dysfonctionnement, ce que je fait en quelques minutes.

Je branche la tour au moniteur et la… PAF juste après l’affichage du BIOS je me retrouve avec un joli écran bleu « THREAD STUCK_IN DEVICE DRIVER« .

20150831_174144

Suite à cela et un redémarrage en boucle de la machine avec aucunes possibilités de ré-installer l’OS, je décide de contacter le service après-vente de LDLC, le monsieur au bout du fil (très sympa au passage) me demande de débrancher/rebrancher divers éléments à l’intérieur du boitier (disque dur, carte graphique, barrettes de ram etc…), après ce bref instant le moniteur ne recevait aucuns signal du boitier… On me demande donc de prendre en photo toutes les connectiques du boitier et de l’envoyer par mail au support technique.

C’est avec précipitation que j’ai préféré emmener le PC10 Nextreme à un informaticien compétent (enfin ayant plus de connaissances que moi, petit boulanger :-p), après divers test l’écran affichait de nouveau l’image mais il s’est avéré que le disque dur n’était pas détecter par la machine au démarrage, donc il avait supposé que celui-ci était défaillant. Pour en être certains il a brancher un disque dur lui appartenant et le PC à démarrer sur celui-ci sans aucuns problème.

Bref, pour le moment j’avais garder ce disque dur et installé Windows 10 qui m’a été fourni avec le Nextreme PC10. Après communication de cette événement au support que j’ai appelé pour la seconde fois, nous parvenons à trouver un accord pour faire changer uniquement le disque dur.. J’étais soulager !!

Attention, c’était une fausse joie !

Après cette bonne nouvelle, la dure réalité ma rattraper et le fameux écran bleu avec la même erreur est réapparu… l’ordinateur à redémarrer à l’infini et ce, même avec le disque dur changé. Donc le problème vient sûrement d’ailleurs, après quelques recherches sur internet il s’avère que la carte graphique peu en être la cause, mais n’étant pas un expert je préfère donc retourner la machine complète à LDLC.

 

Conclusion…

Je ne peux pas dire que je suis insatisfait de LDLC, la commande s’est parfaitement déroulée, le SAV est très aimable et se préoccupe bien de ses clients.

Mais je reproche tout simplement le fait que je ne pense pas que le PC ai été vérifié avant l’envoi comme précisé sur leur site internet. Recevoir un PC monté défaillant à 889€ frais de port inclus avec 10 jours de battements entre la date de la commande et la réception du produit vous donne un sacré coup sur le pif, c’est avec une énorme boule au ventre et une grande frustration que je regarde ce boitier dans sa boite en attendant le bon de retour de LDLC.

 

 

Fin mot de l’histoire:

Au final, LDLC à bien pris en charge le PC et me la renvoyer en marche en moins d’une semaine. Ceci dit aucun geste commerciale à part des pin’s….

À Propos de Petit Pouyo

Maître incontesté de ce blog.

Peut vous intéresser

#BeBraveChooseQwant, je suis passer à Brave !

Tout comme je l’ai indiqué sur le titre de l’article je viens de sauter le …